Depuis quelques décennies, la littérature scientifique fait état d’un rôle de l’exposition à des contaminants chimiques pendant la vie fœtale et pendant l’enfance sur la santé et le développement de l’enfant et de l’adolescent, pouvant aussi induire des conséquences sur la santé à plus long terme.

Les femmes enceintes, les enfants et les adolescents sont exposés à un grand nombre de contaminants chimiques ayant un potentiel d’action toxique sur différents systèmes (endocrinien, immunitaire, nerveux,…). Outre les médicaments, la liste de ces contaminants inclut par exemple les polychlorobiphényles, les plastifiants et les pesticides.

Dans ce domaine de recherche, les études longitudinales de cohortes mères-enfants fournissent les résultats les plus robustes ; il est ainsi recommandé de poursuivre ces études avec des suivis des enfants au moins jusqu’aux âges pubertaires et de jeunes adultes.