frise

L’étude a été mise en place en Bretagne en 2002. Pendant 3,5 années, elle a inclus 3421 femmes enceintes lors de leur première visite prénatale auprès des médecins de trois départements bretons (Ille-et-Vilaine, Côtes d’Armor, Finistère). Ces femmes et leurs bébés ont été suivis à la naissance, avec la participation des maternités bretonnes et leurs personnels sage-femmes et pédiatres, puis à 2 ans (2004-2008), à 6 ans (2008-2012) et entre 10-16 ans (2015-2022) par questionnaire adressé aux parents et/ou à l’enfant ou l’adolescent. A chaque suivi, il s’agissait de poser des questions sur l’environnement et la santé pendant l’enfance.

Parmi cette grande cohorte, un sous-groupe d’enfants (1 sur 10) a été choisi aléatoirement dans la cohorte pour un suivi plus approfondi du développement cognitif et psychologique vers l’âge de 6 ans, et du fonctionnement cérébral par imagerie médicale vers l’âge de 10-12 ans, ainsi que de l’environnement dans lequel ils évoluent. Un autre sous-groupe d’enfants (1 sur 7) a été choisi pour un suivi du développement pubertaire vers l’âge de 12-13 ans par des personnels de santé lors d’une visite à l’hôpital de Rennes.

Consulter les principaux résultats de PÉLAGIE

Les enfants sont aujourd’hui devenus de jeunes adultes et un nouveau suivi aux âges de 18-19 ans est en cours, et a pour objectif d’étudier si les polluants rencontrés dans notre environnement depuis l’enfance a un impact sur la santé du jeune adulte.

Comment se passe ce nouveau suivi à 18-19 ans ?